fbpx

6 Aliments du quotidien qui vous font du mal

Il s’avère que la nourriture que vous mangez tous les jours a une profonde influence sur votre risque de maladies auto-immunes. Pour prévenir ou guérir d’un trouble auto-immun, vous devrez identifier vos déclencheurs personnels afin de pouvoir les éliminer ou minimiser votre exposition.

En ce qui concerne la guérison d’un trouble auto-immun, les aliments et les composants alimentaires (par exemple, les additifs alimentaires, les conservateurs et les produits chimiques) offrent le meilleur rapport qualité-prix. Le simple fait de retirer vos aliments déclencheurs peut grandement contribuer à inverser et / ou à prévenir les maladies auto-immunes.

Ci dessous la liste des 5 principaux aliments à éviter:

1. Le Gluten

Une revue publiée en 2002 dans le New England Journal of Medicine, sans doute le journal scientifique le plus respecté, répertorie 55 maladies pouvant être causées par la consommation de gluten, notamment l’ostéoporose, les maladies inflammatoires de l’intestin, l’anémie, le cancer, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérose en plaques, et de nombreuses autres maladies auto-immunes.

2. Le Sucre

Le sucre sous toutes ses formes (glucose, fructose et saccharose) affaiblit la capacité des globules blancs à détruire les agents biologiques. Cet affaiblissement commence dans la demi-heure suivant la consommation de sucre et dure 5 heures. Après 2 heures, la fonction immunitaire est réduite de 50%

3. Les Produits Laitier

La consommation de lait de vache a été associée à un risque accru de nombreuses maladies auto-immunes, notamment la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde et le diabète de type 1.  Vous pouvez remplacez le lai de vache par du lait végétal, délicieux et sans caséine!

4. Les Céréales

Il y a un certain nombre de problèmes avec les céréales. Ils contiennent souvent du gluten; ils sont souvent génétiquement modifiés; ils sont fréquemment aspergés de glyphosate (herbicide) avant la récolte; ils peuvent être difficiles à digérer; ils sont riches en glucides, ce qui peut augmenter la glycémie et l’insuline; et ils peuvent «réagir de façon croisée» avec le gluten, ce qui signifie qu’ils provoquent une réponse immunitaire chez les personnes sensibles au gluten. Les grains à réactivité croisée comprennent: le seigle, l’orge, l’épeautre, l’avoine, le millet, et le maïs.

5. Les aliments transformés

Les aliments transformés emballés sont chargés d’huiles hydrogénées (chimiquement modifiées), de sirop de maïs à haute teneur en fructose, d’édulcorants artificiels, de gras trans et de chlorure de sodium (sel de table blanc transformé). Ces aliments favorisent l’obésité, le syndrome métabolique, le diabète, les maladies cardiovasculaires et la sensibilité aux troubles auto-immunes.

6. Sel de table blanc

Trop de sel raffiné et transformé  peut être l’un des facteurs environnementaux à l’origine d’une augmentation des maladies auto-immunes. Les souris nourries avec un régime riche en sel ont montré une augmentation spectaculaire du nombre de cellules Th17 qui provoquent une inflammation et une maladie dans leur système nerveux.  Remarque: Nous faisons référence au sel de table blanc – qui contient du chlorure de sodium parmi d’autres produits chimiques, de l’iode, des conservateurs et parfois du sucre – pas du sel de mer.